Profil de l’agence

Thierry Dupeux, s’installe en libéral en 1995 à Rennes, En 2012 Julien Guénéguès, chef de projet au sein de l’agence, devient cogérant. L’agence prend alors le nom de Rhizome. Installée dans le quartier Beauregard à Rennes, l’agence Rhizome compte 9 personnes, elle intervient dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. L’agence aborde également les thématiques de concertation et participatives.

Équipe

De gauche à droite et haut en bas: Alexia Giboire, Alexandre Gouret, Thierry Dupeux Co-gérant, Manuel Lemonnier, Lionel Moal, Mathieu Pitel, Léa Thérouanne, Corine Brasseur, Laurane Bolzec, Damien Chapon,  Julien Guénéguès Co-gérant.

Convictions

L’être humain, usager de l’architecture, a un impact sur l’environnement qu’il se doit de prendre en compte. Son contexte bâti doit permettre de parvenir à un équilibre respectueux à la fois du milieu dans lequel il s’intègre et des fonctions vitales de l’homme. Le rôle de l’architecte, de l’architecte-urbaniste, soucieux de cette harmonie, s’établit sur trois plans :

  • Responsable d’une construction il utilise des procédés inventifs pour faciliter la vie des usagers
  • Conscient de l’impact de l’homme sur son environnement il cherche perpétuellement à le valoriser
  • Homme de culture il est un créateur d’espaces.

Un projet doit être efficace sur ces trois aspects : qualité d’usage/impact environnemental / qualité plastique.

Notre positionnement d’architecte: c’est d’abord une écoute qui vise à s’accorder autour d’un projet construit en commun.

RHIZOME…
Développe une approche poétique de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage
Conçoit des histoires, des situations, des ambiances pour fabriquer des souvenirs.
Ouvre la ligne architecturale à la pluralité des formes
Questionne les possibles pour une pluralité des usages
Aborde le paysage comme préambule à la contemplation

Pour exemple, un escalier ne sert pas uniquement à changer d’étage, c’est aussi un temps pour un déplacement qualitatif dans l’espace, un point de vue qui se dessine, un temps de rencontre et d’échanges…
C’est le début de l’appropriation par les usagers, c’est à ce moment précis que cela devient de l’architecture
Notre équipe développe les projets autour de ce postulat.

Rhizome c’est aussi l’Anthropocène positive :
Nous revendiquons un engagement environnemental sincère et authentique.
Dans les spécificités développées au sein de nos projets il y a l’intégration de la biodiversité
Cela permet pour nous d’urbaniser sans dénaturer.
L’architecture est un moyen de faire vivre les éléments.

Nous pensons l’architecture comme étant une partie d’un éco système qui permet de mettre les choses en équilibre.
Au sein de cet écosystème l’architecture est l’extension de l’urbanisme et lui permet de prendre son sens.